Présentation de la thèse de Mélanie De Winter

Mélanie De Winter, membre des projets Chronicopôle et RéLIAN, a récemment défendu sa thèse de doctorat à l’ULiège, intitulée « When Integrating Care is not Just a Question of Care: The Case of the Implementation of the Plan “Integrated Care for Better Health” for Chronic Patients in the Belgian Health Sector »

Nous vous invitons à une présentation publique de la thèse (en français) en visioconférence. Celle-ci aura lieu le 3 juin 2021 à 19h. La présentation durera approximativement 1 heure et sera suivie d’une séance de questions-réponses.

Une présentation résumée en vidéo ainsi que les publications associées à la thèse sont disponibles sur le site du Centre de Recherche et d’Interventions Sociologiques (CRIS) de l’ULiège.

L’inscription est gratuite, mais obligatoire auprès de la coordination: coordination@chronicopole.be ou coordination@relian.be

03Juin19 h 00 min20 h 30 minPrésentation de la thèse de Mélanie De Winter19 h 00 min - 20 h 30 min Evénement en ligne

Résumé de la thèse

Cette recherche doctorale, qualitative et inductive, contribue au champ de recherche relatif aux politiques publiques en analysant différents aspects du processus d’implémentation d’une politique publique spécifique dans le secteur belge de la santé: le plan « Des soins intégrés pour une meilleure santé », lancé le 19 octobre 2015 et destiné à intégrer les soins pour les patients chroniques en Belgique. Basée sur une approche ethnographique, cette recherche s’appuie sur plusieurs méthodes de collecte de données : des entretiens (N=24), des focus groupes (N=7), de l’observation directe (N=97 — correspondant à 213 heures d’observation), de l’analyse documentaire (documents opérationnels) et une revue de littérature multi-focalisée.

Ce manuscrit est composé de sept chapitres différents. Le premier chapitre est consacré aux aspects méthodologiques tandis que les quatre chapitres suivants correspondent chacun à un article spécifique (publié ou en processus de reviewing et donc non encore publié) résumé dans un abstract au début de chacun desdits chapitres. Chaque article traite d’une question de recherche précise, cela afin d’étudier différentes dimensions relatives à l’implémentation du plan susmentionné.

Le premier article (Chapitre 2) aborde la question de savoir comment la configuration fédérale belge, configuration spécifique, a pu avoir une influence sur la mise en œuvre de cette politique publique dans le secteur des soins de santé en Belgique, et plus précisément sur le décalage que l’on peut constater en comparant les résultats attendus et les résultats effectifs dans le cadre de l’implémentation du plan. C’est ce que l’on appelle en anglais un « implementation gap ».

Le deuxième article (Chapitre 3) se concentre sur le phénomène des projets pilotes, considérés comme un objet de recherche à part entière, en essayant de comprendre comment l’utilisation de projets pilotes multidisciplinaires comme instruments d’implémentation a pu contribuer à remodeler les modes de gouvernance publique dans le secteur de la santé belge, cela dans un contexte de transition et de décentralisation.

Le troisième article (Chapitre 4) aborde la question de savoir comment l’utilisation de projets pilotes comme instruments d’implémentation peut structurer horizontalement la collaboration entre les parties impliquées dans un projet pilote. Il semblerait que l’utilisation de l’instrument du projet pilote ait créé les conditions permettant l’émergence progressive de formes spécifiques d’organisations, à savoir des réseaux de soins collaboratifs, et plus particulièrement de ce que l’on pourrait appeler des réseaux intégrés de santé communautaire.

Enfin, le quatrième article (Chapitre 5) combine les résultats de trois études différentes dans une analyse secondaire inductive et présente une approche transversale du concept d’empowerment, l’une des composantes des soins intégrés, considéré comme un terme générique (umbrella term) dans la littérature scientifique. Les chercheurs analysent comment la polysémie de ce concept pourrait avoir une influence sur son opérationnalisation collective, quand différents acteurs du secteur des soins de santé doivent travailler ensemble.

Après avoir développé une série d’éléments empiriques supplémentaires dans le Chapitre 6, la discussion se concentre sur certain.e.s présupposés, lacunes, ambiguïtés, paradoxes et absurdités identifiés grâce au travail ethnographique effectué dans le cadre de cette recherche doctorale et qui pourraient avoir contribué à l’émergence du décalage (implementation gap) mentionné ci-dessus durant la phase d’implémentation.

A cette fin, le matériau empirique recueilli dans le cadre de cette recherche ethnographique est d’abord analysé en mobilisant notamment un cadre analytique produit par Vreugdenhil et al. (2010) relatif au phénomène « projet pilote ». Ensuite, les notions de co-création et de « process inclusivity » sont examinées dans le contexte de l’implémentation des plans d’action loco-régionaux des projets pilotes. Ensuite, avant de conclure ce chapitre, sont détaillées les perspectives de recherche identifiées grâce à cette recherche doctorale. Enfin, une conclusion générale clôture le manuscrit.